Voyage Interplanétaire : Partie 3

Voyage Interplanétaire : Partie 3

(En cliquant ici vous arriverez sur la 2ème partie de cette même série de billets)

Les Guest-Houses

Ce sont des sortes d’hôtels que mettent à disposition des fournisseurs , les entreprises situées au milieu de nulle-part. Dans le domaine des films plastiques, les usines que je visite sont exactement localisées ainsi. Donc c’est pratique et plutôt attentionné de la part d’un client ou prospect d’accueillir ses fournisseurs ou potentiels fournisseurs. Il y a un service assuré : les 3 repas et le « tea-time ». Les anglais ont laissé quelques traces dans l’art de vivre !

Nous étions dans la région de Kathima où 2 clients proposent le service. Il a fallu organiser la tournée pour dormir dans les 2 Guest-Houses. « Et si on dort les 2 nuits chez le même? » la réponse a été immédiate  » Le client chez qui on n’a pas dormi se se vexe ». Étonnants leurs problèmes clients. Mais ils en disent long sur la relation client / fournisseurs. On reste dans les affaires dans les Guest-Houses, l’alcool étant très règlementé il est totalement absent des entreprises. Nos clients en plus de guest-houses disposent de bâtiments où ils logent les salariés: propriété de l’entreprise = pas d’alcool. Donc le soir, les fournisseurs invitent les décideurs qui habitent ces résidences, à boire un coup (ou plus) dans leur chambre de la Guest House. Les fournisseurs sont une porte d’entrée de l’alcool dans le domaine de l’entreprise. Leurs discussions (d’après ce que j’ai compris de ce qu’ils ont bien voulu m’expliquer) tournent autour des intrigues de pouvoir dans la hiérarchie. D’après  mes collègues indiens, il est carrément impossible de suivre si on ne reçoit pas d’informations de l’intérieur. Donc on discute un peu autour d’un ou 2 verres et tout le monde rentre chez lui digne vers 21:30. Très raisonnable comparativement aux pratiques chinoises.

Les photos qui suivent ne visent pas à se moquer ou pire se sentir supérieur aux indiens. Ils ont inventé les maths, l’astronomie, l’astrologie, la médecine ayurvédique, une religion où l’on peut adorer 3 millions de Dieux et bien d’autres choses. Certes toute cette liste concerne des éléments très anciens, mais à ce jour ils sont plus de 1,2 milliards. (Dernier recensement fini en 2014 donc depuis, la population est estimée par calculs entre 1,3 et 1,4 milliards. Ca fait une marge d’erreur à 100 millions de personnes tout de même….) En dépit d’une démographie galopante et une situation de départ avec une extrême pauvreté massive, l’Inde en 2017 est 6ème ou 7ème puissance économique du monde. Tous les jours des centaines de personnes sortent de la pauvreté. Donc il n’y a vraiment pas de quoi se moquer.

Par contre on pourra s’amuser des décalages entre nos normes occidentales de décoration, confort et celles des Indiens.

Quelques vues des chambres. Dont une avec ma valise pas encore complétement recouverte d’étiquettes.

Guest house (1)Guest house (2)

On notera parmi les détails la proximité de la prise du chauffe-eau et celle de la sortie du pommeau de douche. Ne pas oublier de d’allumer le chauffe-eau si on préfère une douche chaude. Après un premier oubli on y pense systématiquement !

J’ai vite compris à quoi servaient le seau et le pichet qui va avec. Pas de mitigeur ni de douche ici. On fait à l’ancienne.

Guest house (5)

Cela dit les Guest-houses que j’ai fréquentées le WiFi (important pour les voyageurs de pouvoir se connecter) était plutôt bon. Mon mètre-étalon est l’entrée puis le maintien des sessions sur le cloud de mon entreprise. Si on peut se connecter et ne pas subir de déconnexions trop rapprochées je qualifie le réseau de bon. Très bon c’est quand tout va vite et zéro déconnexion.

Donc ce n’était pas le luxe mais l’essentiel y était. Tchikka ! comme disent les indiens quand ça va et que c’est OK. Je suis même reconnaissant envers ces clients de m’avoir accueilli. Étant le seul européen, les cuisiniers se sont mis en devoir de m’impressionner! Ma table était la mieux servie.

La quatrième partie de ce voyage interpalétaire : Road Movie Des photos et des impressions durant 5 jours de route. 5 jours et plus de 1600 km parcourus. Record de lenteur 310 km en 11 heures 30 hier dimanche.

En cliquant ici vous arriverez sur la 2ème partie de cette même série de billets.

4 réflexions sur “Voyage Interplanétaire : Partie 3

  1. « Donc le soir, les fournisseurs invitent les décideurs qui habitent ces résidences, à boire un coup (ou plus) dans la chambre. Et leur discussion (d’après ce que j’ai compris de ce qu’ils ont bien voulu m’expliquer) tourne autour des intrigues de pouvoir dans la hiérarchie. D’après mes collègues indiens, il est carrément impossible de suivre si on ne reçoit pas d’informations de l’interleur. »
    J’ai pas compris ce passage… « boire un coup dans la chambre » Quelle chambre ?
    Je crois qu’il y a une majuscule au 2eme « i » de « intérieur » et un problème à « quatrième partie de ce voyage interpalétaire », je crois que « palette » s’écrit avec deux « t ». Enfin, il y a un paragraphe non justifié et on peut pas cliquer sur les photos pour les agrandir.

    J'aime

    1. Cher Monsieur, merci pour cette lecture attentive. Vous n’en laissez pas passer une miette.
      J’ai tenté (je dis bien tenté) d’éclaircir mon propos. J’ai rajouté le lien voulu/souhaité en première ligne.
      Agrandir les photos lorsqu’on clique serait intéressant mais j’ignore pour le moment si cette plateforme permet ceci. Il me faut un peu chercher… Je ne promets rien et encore moins de date 🙂
      Je confirme que « palette » prend 2 « t ».

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.