Lexique impoli et incomplet de « Schwytzerdütsch » (2)

Lexique impoli et incomplet de « Schwytzerdütsch » (2)

Est-il possible d’écrire quelque chose susceptible de t’intéresser sur les tournois de football des enfants de 10 ans de ma ville en Suisse alémanique ? Bien que le suspense et la tension soient toujours présents, bien que la stratégie de René l’entraîneur mériterait qu’on s’y penche, bien que la beauté du 2ème but du 3ème match vaut son explication ; j’en doute fortement. J’utiliserai pour toi l’enceinte sportive comme une expérience sociologique et linguistique. Ce sera la leçon 2 de mon « lexique impoli et incomplet de Schwytzerdütsch » tel qu’il est parlé dans l’Oberland Zürichois (pour la leçon 1, c’est par ici).

Grüezi Mitenand

Démarrons en trombe par un exemple de la complexité mentale des autochtones de Schwytzerdütschie. Pour le tournoi auquel participe mon fils aujourd’hui, la partie droite du tableau d’affichage du score représente le nombre de points de l’équipe qui est à gauche sur le terrain, et inversement. Pour des gens qui sont généralement très précis cet illogisme me laisse pensif car ce n’est clair qu’en cas d’égalité. Cela dit cette particularité m’a permis de me lancer dans une conversation dans l’idiome local avec un père venu comme moi supporter son rejeton qui joue dans l’équipe de mon fils:

  • Hasch du Bemerkt dasch de Schirm gagen de Feld und de Teams umgekäh isch?
    (as-tu remarqué que le panneau d’affichage est à l’envers par rapport aux équipes sur le terrain?)
  • Ja, du hasch Rachts, aber …. Après je n’ai plus compris donc j’ai répondu « gell » signifie en Schwytzerdütschie aussi bien « n’est-ce pas » qu’une approbation comme « super », donc très utile dans des cas comme celui où on n’a pas tout saisi. Ne pas confondre avec le « geil »  allemand qui lui est beaucoup plus vulgaire et assez inapproprié en conversation générale.
    (Oui, tu as raison, mais….)

Il est évident qu’il va te falloir provoquer le contexte si tu veux avoir une chance de placer cette phrase dans une conversation. Attendre l’occasion identique et naturelle me parait aussi aléatoire que peu probable.

Tu peux, pendant que tu te concentres sur comment trouver une opportunité de placer la phrase précédente, apprendre à compter en Schwytzerdütsch, ce qui dans les gradins te permettra de suivre les commentaires du speaker car l’affichage n’aide que peu.

comptage

Histoire de finir sur 2 classiques en Schwytzerdütsch, je te propose « Sicher » et « Oder ». L’utilisation des 2 est très fréquente. Exemples :

  • Bisch du froh mit din neu Velo, oder ?
    (Es-tu content de ton nouveau vélo, ou bien ?)
  • Sicher !
    (Certainement)ou
  • Isch der Alfred din Freund, oder ?
    (Es-tu ami avec Alfred?)
  • Sicher nüüt! Er isch ein Tschumpel
    (Certainement pas! c’est un chameau)

A bientôt, bisch Spaater en Schwytzerdütsch

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.