Mots d’enfants

Mots d’enfants

Les voyages d’affaires riment avec éloignement de ses proches, et fatalement le manque se fait sentir. Le manque des enfants est terriblement difficile à surmonter, surtout lorsqu’il se manifeste en vagues inattendues. Mon truc c’est de penser aux mots d’enfants. Ces phrases si drôles dont seuls sont capables les enfants. Je vous en livre quelques-unes :

Benoit : Lorsque sa mère qui faisait du yoga régulièrement était absente : « Elle est au gawé Maman ? ». Vers 2 ans et demi, devant l’atterrissage d’un merle sur l’herbe près de lui « Il est joli cette merde ! »

MErle

Camille : Nous vivions en région parisienne. Lors d’un voyage de jour dans les Alpes, elle regardait par la fenêtre et vit des vaches dans un champ : « Oh ! Des animaux ! ». C’est elle qui aujourd’hui est pour l’instant le plus en contact avec des animaux et la nature, on partait de loin.2018-11-04 10.44.36

Marie : Dans certains quartiers de Lyon les feux de circulation sont adaptés pour les aveugles. Ils annoncent « Le feu piéton est vert, vous pouvez traverser ». Juste avant de traverser « On peut y aller Papa, Monsieur Piéton est vert! »

Monsieur Piéton

Laurane : De passage à Roissy, devant le Concorde exposé à la sortie de l’aéroport : « C’est quoi cet avion-là ? ». Sa mère voulant lui faire deviner le mot Concorde : « Un con…. ? ». La réponse immédiate de Laurane : « Un Con-Merde ? »

Concorde

Mari : En parlant des voisins : « Ce qu’il y a de bien avec les voisins, c’est qu’ils habitent à côté »

Pauline : Hélas la possibilité d’entendre ses mots d’enfant ne m’a pas été laissée.

Bertille : Elle avait un livre d’images avec des animaux que l’on lisait en lui donnant les noms et une description. 2 pages se suivaient avec un escargot, qui avait une coquille sur la première et sur la suivante une limace qui elle, n’en a pas (de coquille). Chaque fois qu’elle voyait la page de la limace : « c’est une napa »

limace

Apollinaire : Chez des amis qui avaient un chat qui s’appelait Gérard. Il n’arrivait pas à prononcer son nom et disait « Vérard » et chaque fois qu’il voyait un chat il disait « Oh! un Vérard« . Ça nous a fait tellement rire que nous avons pris un chat et qu’il s’est appelé Gérard. Plus drôle encore, devant des travaux on lui a expliqué que les gens étaient entrain de « démolir un bâtiment« , et lui de demander « Et quand est-ce qu’on va le remolir? » Merci à Mamie Jo pour m’avoir rappelé celui-ci.

Pendant que je prépare ce billet Bertille 12 ans fait un « Tiramisu Galactique » avec Benoît 28 ans. Cela consiste à jouer avec des colorants dans la recette du Tiramisu. J’ai quand même de la chance d’avoir vu ça.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.