La Suisse merveilleux pays

La Suisse merveilleux pays

En faisant des courses hier, j’ai fait ma première plaisanterie en allemand avec la caissière. Elle a même fait sourire tous ceux qui l’ont entendue. Après près de 5 ans sur place je ne me rends pas compte si c’est lent, normal ou rapide. Toujours est-il que j’apprécie de plus en plus ce pays. Ils ont une force de caractère étonnante les suisses : cernés par l’Europe ils continuent à vivre selon leurs propres normes.  Read more

La culture des champignons

La culture des champignons

En fait, le titre aurait été plus juste si j’avais écrit en anglais « mushroom management », mais il faut bien que j’intrigue mes lecteurs (record d’affluence en novembre merci à tous : 1,5 fois le nombre de visiteurs de toute l’année 2017– c’est fou non ?) pour qu’ils le restent. Le mushroom management est plus connu et souvent associé à la formule qui lui sert de définition :

Read more

Des e-mails qui impactent

Des e-mails qui impactent

Gif Mail 3En général pour communiquer efficacement j’essaye d’être le plus direct possible. La priorité est de parler à mon interlocuteur en face à face. Si ce n’est pas possible, je lui téléphone et j’ai la chance de pouvoir échanger en direct. Enfin si aucune des 2 premières éventualités n’est disponible, il reste l’e-mail. Bon d’accord, ça c’est la théorie, dans le trafic d’informations interne à une société, il y a un intérêt évident aux e-mails : la diffusion de données à de multiples interlocuteurs. L’intérêt se conjugue hélas Read more

Star Walk 2– Les yeux dans le ciel étoilé à Weinan (Chine).

Star Walk 2– Les yeux dans le ciel étoilé à Weinan (Chine).

En 24 heures depuis Zürich on peut atteindre Weinan dans la province chinoise de Shaanxi. Ma montre connectée a enregistré une durée de sommeil de 42 minutes ce qui reste peu pour se reposer. Le voyage n’est, on s’en doute, pas direct puisqu’il m’a fallu prendre 2 avions et 2 trains rapides. Le tout s’est déroulé avec une ponctualité à faire pâlir la SNCF. Dans un des aéroports fréquentés j’ai été accueilli par un étrange Read more

Vous prendrez bien un peu de Kafka?

Vous prendrez bien un peu de Kafka?

En tant que technophile je ne suis pas le dernier à vanter les mérites de la dématérialisation administrative. Je dois bien dire que ces dernier temps j’ai été confronté au pire dans le domaine. Je vous donne ci-après mes échanges récents avec un grand groupe alimentaire qui produit entre autres un chocolat triangulaire représentant la pyramide du Read more

Industrie 4.0 : Le cauchemar concurrentiel ?

Industrie 4.0 : Le cauchemar concurrentiel ?

En général on peut considérer qu’un marché sans concurrence est soit un monopole ou qu’il n’existe pas. Imaginons un instant un chauffeur de taxi ou un libraire dans une ville moyenne. Le premier est content de son sort, son business est protégé par la licence qui freine les nouveaux entrants, la mobilité nécessaire aux affaires et l’application des lois sur l’alcool qui réunies lui assurent un niveau d’affaire croissant autour des gares, aéroports et boîtes de nuit. Le libraire Read more

Ce ne sont pas les gros qui mangent les petits, ce sont les rapides qui mangent les lents.

Ce ne sont pas les gros qui mangent les petits, ce sont les rapides qui mangent les lents.

Je crois dur comme fer en cette phrase que l’on prête à Confucius, et particulièrement en ce qui concerne les affaires. Sans me vanter de mes succès (j’ai quand même eu mon lot d’échecs voire de plantages magistraux) cette maxime m’a souvent guidée dans mes choix stratégiques commerciaux.

Je suis en Chine depuis 1 semaine, c’est mon 2ème voyage d’affaires. Le premier a eu lieu il y a moins d’un an en novembre 2016 et je trouve que les chinois vont extrêmement vite. Je me demande ce qui va se passer, nous sommes dans le cas où le gros, en plus d’être gros va très rapidement. Quelques exemples ci-après.

QR CodeL’an dernier ce n’était pas le cas, mais en 11 mois on peut tout payer partout à base de QR Code (plus de de détails sur les QR Code cliquer : ici). Quand je dis tout je n’ai pas l’impression d’exagérer : les marchands de rue qui vendent des fruits, des beignets ou tout un tas de choses sur une charrette ou à même le sol sont équipés. Tous ceux qui ont quelque chose à vendre ont un petit écriteau plastifié où figure leur QR Code. Le client scanne l’écriteau avec son téléphone, indique le montant et le vendeur scanne à son tour le code que le client a reçu de sa banque. La transaction est effectuée en 5 secondes. Pas de terminal de paiement comme ceux que l’on connait pour les cartes bancaires en Europe. Pas minimum de paiement ni de frais bancaires pour le vendeur (comme c’est le cas chez nous pour les paiements par carte bancaire) ni pour l’acheteur. On peut bien entendu y voir une possibilité d’intrusion du gouvernement à des fins de contrôle des échanges au travers des banques. C’est d’autant plus vrai en Chine où les banques sont nationalisées. Ça n’en reste pas moins un progrès rapide qui va vers la suppression de l’argent liquide.

La proportion de voitures de fabrication chinoises avec des marques dont nous n’avons la moindre connaissance me parait en forte croissance. Sur un parking en attendant mes partenaires, en 2 ou 3 minutes j’en ai vu 6. En gros il doit y en avoir 12 à 15 quand même.

Ces voitures sont largement au niveau des nôtres et, d’après mes partenaires, elles sont aussi fiables et sûres que les fabrications occidentales. Leur design est correct et elles paraissent équipées du même confort que les modèles les plus récents que l’on trouve en Europe ou aux USA. Une fois que le marché de ces fabricants locaux sera mature, on peut présumer que nous verrons des concessionnaires de ces marques débarquer. D’ici là, certaines auront disparu ou seront absorbées mais notre industrie automobile devra faire preuve de sa capacité à innover pour garder sa position.

La marque occidentale la plus présente est VolksWagen (Voiture du Peuple en traduction littérale). Grâce certainement à sa présence assez ancienne en Chine (plusieurs usines sur place en nom propre et également plusieurs pour la production de voitures sous licence – On voit des Passat identiques sous les noms Passat, Magotan et Sagitar) mais aussi grâce à son nom : la Voiture du Peuple en République Populaire de Chine, ça ne pouvait pas mal se passer !

WeChatMon dernier point au sujet de la rapidité des chinois sera WeChat. L’an dernier lors de mon premier passage, je découvrais que les chinois n’utilisent pas WhatsApp pour les messages mais WeChat (disponible sur AppStore et Android si vous voulez essayer). En 11 mois je n’ai pas l’impression que WhatsApp ait beaucoup évolué. En revanche WeChat est devenu une multiplateforme. Il y a des fonctions relatives à la messagerie comme la traduction instantanée, un mini FaceBook où l’on suit ce que font, disent, mangent, publient nos contacts. Il y a des fonctions de localisation qui ont été développées pour trouver des voitures (type Uber ou BlaBlaCar) pour aller n’importe où. On a beaucoup utilisé ce système et je pense qu’on a attendu moins de 5 minutes même dans des zones profondément reculées. Si on cherche un restaurant pas besoin de TripAdvisor : WeChat est là. Si on veut prendre un équivalent Velib : WeChat. Les entreprises commerciales ont des sites spéciaux sur WeChat. Et d’autres services que j’oublie.

Lors de mon tout premier voyage en Chine il y a presque 12 ans j’avais lu un livre écrit par un chercheur américain (titre, auteur et édition oubliés) qui établissait qu’avant 1830 la Chine représentait un tiers du commerce mondial. Il y a eu à cette époque plusieurs guerres contre le Japon, la Grande-Bretagne et la France. La guerre civile des communistes contre les nationalistes (1920-1949) et la 2ème guerre mondiale avec de nouveau l’invasion japonaise. L’expérience communiste « pure » de Mao Zedong n’a fait que ralentir le développement économique. Bref ce chercheur disait qu’à l’horizon 2030 (demain donc) la Chine représentera 33% voire plus du commerce mondial. Et s’il ne s’était trompé que 4 ou 5 ans… 2025 ?