Chine : décalages et corruption

Chine : décalages et corruption

En 10 jours de voyage en Chine (mon 4ème  – pour raisons professionnelles et pour ce que ça vaut comme expérience) je trouve toujours le pays très différent de l’Europe occidentale. Ce n’est pas très étonnant compte tenu de la distance mais ce qui me frappe c’est l’importance des décalages au sein du pays. Pour premier exemple, je vous mets au défi en regardant les photos qui suivent de dire la spécialité culinaire du restaurant dans lequel j’ai mangé. Read more

Le suicide par PowerPoint

Le suicide par PowerPoint

gifa-suicideEn 31 ans d’existence PowerPoint s’est imposé comme logiciel de présentation d’idées. Certes ça fait plus « technobranché » de parler de KeyNote (l’équivalent proposé par Apple), mais là n’est pas mon propos, j’aurais pu écrire en titre « le suicide par KeyNote ». Je veux parler de l’utilisation qui est faite de ce type de logiciels. Combien de fois Read more

Une anecdote sur mes débuts de vendeur ?

Une anecdote sur mes débuts de vendeur ?

 

Droguerie 3Pour tout dire j’ai commencé à vendre des produits d’entretien dans des drogueries et supermarchés. Des décapants, de l’encaustique, des poudres de lavage à la main et en machine, de la cire, des désodorisants et même des crèmes dépilatoires. Une carrière qui s’annonçait laborieuse : Read more

Quelques mots d’amour….

Quelques mots d’amour….

mots d'amourEn écrivant mon blog, billets après billets, je ne voudrais pas passer pour cynique en donnant mes méthodes de vente. Il peut paraître vaniteux de donner des techniques de vente auprès de ce groupe généralement appelé « LE CLIENT », or il n’y a pas de méthode toute faite et chaque cas est particulier. S’il y a un groupe de personne que je respecte c’est bien celui constitué par mes clients et prospects. Sans eux, je n’ai pas d’existence professionnelle, je ne suis rien. Alors je le déclare haut et fort : Read more

Faut-il dire « non » aux Clients ?

Faut-il dire « non » aux Clients ?

Non commercialÉvidemment la réponse à cette question est « oui ». ! La première raison de dire « non » c’est de résister et les clients comme tout le monde ne s’appuient que sur ce qui résiste. Si le vendeur résiste au client, son niveau de crédibilité va augmenter. Les clients qui doivent choisir entre une offre présentée par un vendeur « béni oui-oui » et un vendeur qui assume les limites de ses produits et est capable de les défendre seront plus tentés de croire ce dernier. Le « produit qui fait tout » n’existe pas alors autant accepter la situation et être clair sur les limites de ses produits. Même raisonnement pour les prix, délais et autres services qui peuvent être questionnés par les clients

Read more